window.__WEBFLOW_CURRENCY_SETTINGS = {"currencyCode":"USD","symbol":"$","decimal":".","fractionDigits":2,"group":",","template":"{{wf {\"path\":\"symbol\",\"type\":\"PlainText\"} }} {{wf {\"path\":\"amount\",\"type\":\"CommercePrice\"} }} {{wf {\"path\":\"currencyCode\",\"type\":\"PlainText\"} }}","hideDecimalForWholeNumbers":false};

UTMB

L’UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) a été créé en 2003 par un couple de passionnés de montagne et de courses à pied. Plus de 20 ans après l’organisation de sa première édition, cette course de 170 km et de 10 000 mètres de dénivelé positif continue d’incarner l’excellence en matière de beauté des paysages, de souffrances et de dépassement de soi.

Valeur
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Accueil
Trail
UTMB

Trail du Verbier St Bernard By Utmb

5/7/2024
Verbier
Wallis / Valais
Suisse
Lire la suite

Un duo à l’origine de l’UTMB

La course emblématique de l’ultra-trail a donc fêté son presque quart de siècle en 2023. À l’origine de cette folie pédestre ? Un couple de passionnés, Catherine et Michel Poletti, qui se sont rencontrés à l’occasion d’une journée de grève étudiante au cœur des Alpes. Des piquets de grève à ceux qui jalonnent les pistes de ski, il n’y aura qu’un pas… Un pas franchi après des petits boulots et une installation à Chamonix, la ville natale de Michel Poletti. 

Durant 10 ans, pour remplir la marmite et s’offrir quelques escapades sportives, Catherine et Michel Poletti tiennent un magasin de musique. Après cette expérience dans le commerce, ils fondent une société d’informatique dans laquelle le cerveau gauche de l’un fusionne parfaitement avec le cerveau droit de l’autre :

" Je suis le cerveau gauche de notre duo, explique Michel, c’est-à-dire que je suis le plus rationnel et le plus organisé. Catherine ? C’est le cerveau droit, c’est l’émotion, c’est l’intuition… Les meilleures idées, c’est elle, mais pour les mettre en pratique, elle a besoin de moi. Courir autour du Mont-Blanc est une idée un peu folle, mais pour l’organiser il vaut mieux avoir les pieds sur terre…” 

Un incendie à l’origine de l’UTMB

C’est à la suite de l’incendie du tunnel du Mont-Blanc, en 1999, que la course organisée jusque-là a été supprimée. Consistant à faire le tour du Toit de l’Europe en relais de sept coureurs, la compétition est abandonnée en 2002, avant d’être remplacée par l’UTMB en 2003. Le succès, bâti à partir d’un site web, à une époque des prémices du web, permet l’engagement de 700 participants, alors que l’organisation en espérait 300. Depuis ? Ce sont 10 000 coureurs qui se disputent la rocaille et les graviers durant une dizaine de courses différentes. 

L’UTMB ? Le must de l’ultra-trail

L’UTMB est à l’ultra-trail ce que le marathon de New York est à la course sur route. Pour expliquer ce succès, outre la situation géographique exceptionelle offerte par le Mont-Blanc, on peut citer :

  • L’exigence de l’UTMB : Le parcours de l’UTMB est considéré comme ultra-technique et ultra-exigeant. Les participants doivent affronter des sentiers escarpés, des passages techniques et des sections off-trail. Une maîtrise des techniques du running en territoire dangereux est essentielle pour espérer terminer la course dans le temps imparti (moins de 46 heures et 30 minutes).

  • La durée de l’UTMB : Si le record de l’UTMB est détenu par Jim Walmsley en 19 h 37 min et 43 secondes (battant le record de Kilian Jornet de 2022), la moyenne est plus proche des 40 heures… Voilà qui peut aider à mieux comprendre l’écart qui existe entre les champions et les coureurs plus occasionnels. 

  • Les épreuves connexes : En marge de l’UTMB et afin de répondre à la demande toujours plus croissante de participation, des épreuves plus accessibles ont été créées. On peut citer la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix), la TDS (Sur les Traces des Ducs de Savoie) et l’OCC (Orsières-Champex-Chamonix). Ces épreuves proposent des distances et des niveaux de difficulté ajustés qui permettent à un plus grand nombre de coureurs de participer à l’événement en marge de la course mythique que reste l’UTMB.

L’UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc) est donc l’une des courses les plus prestigieuses de trail-running au monde. C’est une compétition de montagne extrêmement exigeante, organisée à travers la France, l’Italie et la Suisse, qui a été obligée de mettre en place de sélection draconienne des coureurs pour faire face à l’afflux de candidats. Même le nombre de participantes augmente chaque année. Ainsi, en 2023, les femmes représentaient 21,5 % des candidats à l’effort autour du Mont-Blanc, contre 10 % il y a encore quelques années.